Cette interview n’existerait pas sans le soutien sur Tipeee de Thierry, Jérémie, Pierre, Julien, Isaïe, Numérus et sans vos dons Flattr, ChangeTip et Gratipay.
Un grand merci à tous mes généreux mécènes.


Comme désormais tous les vendredis, une interview d’un YouTubeur francophone est publiée sur ce blog, ceci peu importe le niveau de sa notoriété et son domaine. Le concept ne change pas : 30 questions, toujours les mêmes, sont posées à un ou une vidéaste. L’objectif est à la fois d’en connaitre plus sur l’interviewé(e), et en même temps de lui permettre de parler de sujets de fond qu’il ou elle n’a pas l’occasion d’aborder dans ses vidéos ou même ailleurs. Notez que le terme de YouTubeur ne limite pas les interviews aux utilisateurs de la plateforme de Google, néanmoins, cette dernière captant la plupart des créateurs de vidéos, on peut aujourd’hui aisément prendre ce raccourci.

Après Pouhiou Noénaute, Nota BeneCode MUTimothée Hochet, Le StagiriteScilabus, Florence Porcel et Mr Pianitza, voici donc l’interview de l’auteur de Dirty Biology. Rare YouTubeur francophone à aborder la biologie, Dirty Biology est une émission web qui sort du lot pour de multiples raisons. Entre le ton employé, les analogies surprenantes et la personnalité de l’auteur, on ne peut rester indifférent en suivant ces vidéos. Pour mieux comprendre qui se cache derrière cette émission, j’ai donc envoyé quelques questions à DBY.


1. Comment t’appelles-tu et où vis-tu ?

Je suis Léo Grasset, et pour le moment j’habite en Thaïlande. La « maison familiale » est en Guadeloupe, ceci dit. Et ce n’est pas une maison, mais un bateau familial. Mais on chipote.

2. Quelles études as-tu faites et ont-elles eu une influence sur tes vidéos ?

Retrouvez la suite de cette entrevue sur AcTube.net, site où sont désormais publiées toutes mes interviews de YouTubeurs.


Cette entrevue vous est offerte gratuitement et sans publicité. Si être interviewé vous intéresse, vous pouvez toujours envoyer un courriel à nilsanyas@gmail.com.

Vous pouvez soutenir Votre Journaliste en diffusant et partageant les articles, sans oublier l’auteur et les sources. Vous pouvez aussi m’aider dans ma quête d’indépendance et d’information libre en me soutenant via le site de financement participatif Tipeee ou encore via Flattr, ChangeTip et Gratipay. Et n’hésitez surtout pas à me soumettre des idées de sujets par l’intermédiaire de ma page Ask.fm.

4 thoughts on “[Interview] DirtyBiology : « Karim Debbache a défini le mètre étalon de la qualité du podcast vidéo »

  1. Super interview :D j’adore dirty biology, mais d’autant plus à la lumière de ces infos :) Et OMYGODNESS La Horde du contrevent de Damasio ! :O :D

  2. \o/ J’aime, car tu ne plonges pas dans la pub et les contrats tête baissé comme certains youtubeurs, pour l’argent et osef mon éthique de travail, mais tu reconnais aussi que si tu veux être réaliste et pas naïf il faudra emprunter de sombres voies mais avec sagesse. J’ai pas l’impression d’être un pigeon ni d’avoir affaire à un idéaliste derrière mon écran, et ça fait du bien des gens lucides !