Cet article n’existerait pas sans le soutien sur Tipeee de Pierre, Julien, Isaïe et Suzanne. Merci à eux.


Comme il le fait régulièrement, Forbes vient de publier son bilan des personnalités les plus riches de la planète. Ces derniers jours, le journal économique américain s’est même intéressé aux milliardaires nationaux. Et sans surprise, Bill Gates, le cofondateur de Microsoft, domine largement les débats avec 81,2 milliards de dollars, très loin devant son compatriote Warren Buffet.

Mais vous l’aurez remarqué dans les différents articles reprenant cette nouvelle : personne ne décrit la source de cette fortune. Et pour cause, Forbes ne le fait pas et tient secret ses calculs. Tout au plus consent-il à donner quelques informations, mais rien de détaillé. Tentons alors de percer ses mystères et de découvrir d’où vient la fortune de Bill Gates, de son vrai nom William Henry Gates III.

Pour comprendre d’où viennent ces 81,2 milliards de dollars, il faut tout d’abord comprendre que la quasi-totalité n’est qu’actions. Bill Gates n’est pas, tel l’oncle Picsou, en train de nager dans un immense coffre-fort de pièces. Pour commencer, il faut bien entendu regarder du côté de Microsoft. À ce jour, le milliardaire détient 297 992 934 actions du créateur de Windows, nombre que l’on va arrondir à 298 millions. C’est un peu moins que Steve Ballmer, l’ex-PDG, et beaucoup plus que Satya Nadella, le nouveau patron, qui ne détient que 1,3 million d’actions. Avec un titre à 46,36 dollars au moment où je rédige ces lignes, la fortune de Bill Gates s’élève donc à un peu plus de 13,8 milliards de dollars uniquement grâce à ses actions MSFT.

Une Cascade de dollars

Ses actions chez Microsoft ne représentent donc que 17 % de sa fortune. D’où viennent donc les 83 % restants, soit la bagatelle de 67,16 milliards de dollars ? Bien moins connue que Microsoft, sa société Cascade est en réalité l’une de ses principales sources de revenu, ou plus précisément de richesse. Cette entreprise d’investissement, créée par Bill Gates il y a près de vingt ans, détient des parts dans de très nombreuses entreprises à travers le monde. Le milliardaire a en effet vendu maintes fois une partie de ses actions Microsoft afin de les réinvestir soit dans sa fondation Bill et Melinda Gates, soit dans Cascade, sachant que la fondation n’hésite de toute façon pas à dépenser son argent dans les mêmes entreprises que Cascade.

Le problème que l’on rencontre immédiatement est que cette société d’investissement ne livre guère ses secrets. Les détails financiers concernant cette entreprise sont donc rares. Deux journalistes du Wall Street Journal ont d’ailleurs consacré un article sur Michael Larson, l’homme qui pilote Cascade Investment LLC et qui a fait fructifier la fortune de Bill Gates, la faisant passer de 5 milliards à plus de 80 milliards en l’espace de deux dizaines d’années.

Et mes confrères du WSJ confirment qu’il est extrêmement complexe d’obtenir des informations sur les investissements réalisés par Cascade. Cette dernière réalise très peu d’annonces publiques et garde donc secrètes la plupart des informations financières. Il est toutefois possible d’obtenir quelques détails en cherchant bien.

Nous savons par exemple que Cascade détient 45 % de Four Seasons Hotels and Resorts, une entreprise spécialisée dans les hôtels de luxe et présente dans le monde entier. Basée à Toronto, selon l’Association des Hôtels du Canada, cette entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 4,1 milliards de dollars. Ces données datent toutefois de 2012 et aujourd’hui, la valeur de la société est probablement plus élevée encore.

522695099_026b8d7ffe_bCrédit : Joi Ito (CC BY 2.0)

Cascade, c’est aussi FEMSA, de son vrai nom Fomento Económico Mexicano, S.A.B. de C.V. Il s’agit d’une société appartenant partiellement à Coca Cola (en minorité) et leader en Amérique latine dans le secteur des boissons telles que les bières, les jus et les boissons gazeuses. Selon Zonebourse, Cascade Investment LLC détient 12,9 % des actions cotées à New York. Et à l’heure actuelle, FEMSA de C.V. vaut plus de 6,9 milliards de dollars, soit près de 900 millions de dollars pour Cascade.

Mes confrères du Wall Street Journal ont aussi appris que Bill Gates, toujours via Cascade, détient au moins 100 000 hectares de terres agricoles dans plusieurs États américains. La société d’investissement possède aussi 12 % de la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (Canadian National Railway), une entreprise aujourd’hui valorisée à plus de 58 milliards de dollars à la bourse de New York. La société possède aussi 14 % du géant de l’automobile AutoNation (6 mds de $ en bourse) et 1,4 million d’actions du spécialiste de la gestion des déchets Republic Services (13,85 mds de $). Ceci sans compter des investissements dans diverses propriétés de luxe.

En tout et pour tout, les investissements de Cascade vaudraient plus de 24 milliards de dollars selon le WSJ. Le compte n’y est donc pas. En cumulant Cascade aux actions de Microsoft, Bill Gates ne pèserait « que » 38 milliards de dollars environ. Reste donc 43 milliards à trouver.

Il faut toutefois savoir que ces vingt dernières années, le fondateur de Microsoft a revendu pour environ 40 milliards de dollars d’actions de sa propre société. Une partie importante a été transférée à sa fondation tandis qu’une autre a été réinvestie dans Cascade. Ces ventes d’actions n’expliquent donc pas sa fortune actuelle telle que calculée par Forbes.

Le journal économique a certainement rajouté les dividendes importants versés par Microsoft ces derniers trimestres. Par exemple, lors de son dernier bilan financier, la firme de Redmond a indiqué qu’elle versera un dividende de 31 cents par action pour le trimestre en cours. Pour Bill Gates, cela représente tout de même 92 millions de dollars. Sachant que les dividendes des précédents trimestres étaient d’environ 28 cents et de 23 cents il y a un an, selon nos calculs, en deux ans, le milliardaire a récupéré plus de 500 millions de dollars par ce moyen. Mais cela n’explique toujours pas le solde de 43 milliards de dollars.

Une fondation-investisseuse

La clé se trouve en réalité dans les multiples investissements réalisés par Bill Gates. Car outre Microsoft et Cascade, on retrouve aussi des investissements personnels, ceci sans compter les milliards investis par sa fondation. Or que remarque-t-on après recherche ? Ces investissements personnels, ceux de Cascade et ceux de la fondation Bill & Melinda Gates sont souvent réalisés dans les mêmes entreprises. Il est d’ailleurs parfois difficile de différencier quelle entité détient quelles parts, d’autant plus que celui qui mène le business de la fondation n’est autre que… Michael Larson, celui-là même qui dirige Cascade. La boucle est bouclée.

Nous savons par exemple qu’au total, le fondateur de Microsoft détient plus de 72 millions d’actions de Berkshire Hathaway Inc. la société d’investissement de son ami milliardaire Warren Buffett. Or si l’action de la firme de Redmond a pris 40 % en un an, Berkshire Hathaway a elle aussi progressé (+22 %). Résultat, Bill Gates, que ce soit via Cascade ou sa fondation, détient environ 15 milliards de dollars uniquement grâce à cette société, soit plus que pour Microsoft. Bien entendu, ces 15 milliards ne peuvent être attribués directement à Bill Gates et il est probable que Forbes ne les prend pas en compte. Il convient néanmoins de rappeler cette possession, même si cela s’opère principalement via la fondation.

Ce n’est toutefois pas terminé. Bill Gates, là encore via trois différents moyens, détient aussi plus de 11,6 millions d’actions de Walmart (n°1 mondial de la grande distribution), 11,2 millions d’actions de Caterpillar (machines pour la construction), 10,8 millions d’actions de McDonald’s, 8,1 millions d’actions d’Exxon Mobil, 34 millions d’actions de Coca Cola, 6 % de l’Espagnol FCC / Fomento de Construcciones y Contratas SA (construction), 10,3 % du Suisse Givaudan (parfumerie), 25 % d’Ecolab, 18,6 millions d’actions chez Waste Management Inc, 3 millions d’actions chez FedEx, etc.

Sans pouvoir faire une liste complète des investissements réalisés par Bill Gates en son nom, via Cascade ou via sa fondation, voici un bilan que j’ai pu réaliser après de nombreuses heures de recherches. Les nombres sont arrondis et les sommes sont en dollars américains :

  • Parts chez Berkshire Hathaway : 15 milliards (en partie grâce à des dons de Warren Buffet à la fondation)
  • Parts chez Microsoft : 13,8 milliards
  • Parts chez Ecolab : 8,7 milliards
  • Parts chez Canadian National Railway : 7 milliards
  • Parts chez Deere & Company : 2,4 milliards
  • Parts chez Four Seasons Hotels and Resorts : 2 milliards
  • Parts chez Givaudan : 1,5 milliard
  • Parts chez Coca Cola : 1,4 milliard
  • Parts chez Caterpillar : 1,1 milliard
  • Parts chez McDo : 1 milliard
  • Parts chez FEMSA : 900 millions
  • Parts chez Walmart : 880 millions
  • Parts chez Waste Management : 880 millions
  • Parts chez AutoNation : 840 millions
  • Parts chez Exxon Mobil : 760 millions
  • Parts chez Televisa : 570 millions
  • Parts chez FedEx : 480 millions
  • Parts chez Crown Castle International : 430 millions
  • Parts chez BP : 320 millions
  • Parts chez Liberty Global : 250 millions
  • Parts chez FCC : 150 millions
  • Parts chez Republic Services : 55 millions

Sachant que certains investissements de Cascade sont tenus secrets, il n’est pas impossible que certaines des sommes ci-dessus soient sous-évaluées. Il faut de plus rajouter les investissements oubliés et les autres sources de revenus de Bill Gates. Sans compter l’argent qu’il dispose dans son compte en banque et dont la valeur est inconnue. Cela explique pourquoi le total des sommes n’est « que » de 60 et quelques milliards de dollars.

Notez que cet article n’a pas pour but d’aborder directement le cas des investissements de la fondation Bill et Melinda Gates, ou encore des impacts des différents investissements du milliardaire. Cela pourrait toutefois faire l’objet de futurs papiers dès lors qu’il y a beaucoup à dire, notamment sur les rapports entre la fondation et certains groupes pharmaceutiques (Merck, Pfizer, Eli Lilly, etc.).

——

Cet article vous est offert gratuitement et sans publicité. Il a été rédigé par un journaliste citoyen et indépendant. Vous pouvez me soutenir en diffusant mes articles, sans oublier l’auteur et les sources. Vous pouvez aussi m’aider dans ma quête d’indépendance et d’information libre en me soutenant via le site de financement participatif Tipeee ou encore via Flatrr et Gratipay. Et n’hésitez surtout pas à me soumettre des idées de sujets par l’intermédiaire de ma page Ask.fm.

——

Les sources :

Forbes : http://www.forbes.com/profile/bill-gates/

WSJ : http://online.wsj.com/articles/this-mans-job-make-bill-gates-richer-1411093811

Four Seasons Hotels : http://www.kingdom.com.sa/investments/hotels/management-companies/four-seasons-hotels-and-resorts

FEMSA : http://www.zonebourse.com/FOMENTO-ECONOMICO-MEXICAN-6492891/societe/

Canadian National Railway : http://business.financialpost.com/2012/12/12/bill-gates-ups-cn-rail-stake-to-12/

Deere : http://www.insidermonkey.com/blog/bill-gates-cascade-investment-buys-some-deere-company-de-shares-306343/

FCC : http://www.lefigaro.fr/societes/2013/10/22/20005-20131022ARTFIG00501-bill-gates-parie-deja-sur-la-resurrection-du-btp-espagnol.php

Givaudan : http://www.reuters.com/article/2013/12/06/us-nestle-givaudan-stake-idUSBRE9B50DD20131206

Republic Services : http://www.wallstreetdaily.com/2014/06/24/bill-gates-invests-in-republic-services/

Ecolab : http://tcbmag.blogs.com/daily_developments/2012/05/bill-gates-gets-ok-to-up-stake-in-ecolab-to-25.html

Cascade et les propriétés : http://www.loopnet.com/Maryland/Cascade_Investment-Properties-Sold/

Parts détenues par la fondation Bill et Melinda Gates : http://www.dataroma.com/m/holdings.php?m=GFT

Nombre d’actions de Bill Gates au 19 août 2014 : http://www.sec.gov/Archives/edgar/data/789019/000122520814018911/xslF345X03/doc4.xml

One thought on “D’où viennent les 81 milliards de dollars de Bill Gates ?

  1. Au delà d’un certain niveau, est-il pertinent de mesurer la richesse uniquement en dollars?
    Quelle serait la fiabilité d’une fortune composée entièrement d’actions de la même société?
    Compter Bill Gates parmi ses actionnaires n’est-il pas un critère de crédibilité pour une société?

    Et finalement parmi tous les facteurs qui donnent de la valeur, la discrétion (voire le secret) ne sont-ils pas primordiaux?

    Dans un article prochain, vous pourriez essayer de découvrir qui possède réellement les grands établissements bancaires internationaux…

Laisser un commentaire